INVESTISSEMENT CHINOIS DANS LE CHARBON DE COKE

Les autorités mozambicaines ont signé le 24.02.2017 un protocole d’accord à Maputo, en vertu duquel une société sidérurgique chinoise mettra en place une industrie pour transformer le charbon thermique extrait des mines de la province de Tete en charbon à coke.

La centrale, dont le budget s’élève à environ 1,3 milliard de dollars, sera mise en place non à Tete, mais dans la province septentrionale de Nampula, dans le corridor de transport menant au port de Nacala. Le mémorandum a été signé par le secrétaire permanent du ministère mozambicain de l’Industrie et du Commerce, Carla Soto, et par le président du conseil d’administration de la société chinoise Xinnenghuan International Investment (CBSteel), Zhang Shengsheng.

Le vice-ministre de l’Industrie et du Commerce, Rajendra de Sousa, et l’ambassadeur chinois au Mozambique, Su Jian, ont assisté à la cérémonie.
L’usine est prévue pour une capacité de production de quatre millions de tonnes de charbon à coke par an, et les travaux de construction devraient commencer au second semestre de cette année. S’exprimant lors de la cérémonie, Ragendra de Sousa a déclaré que la création de ce type d’industrie créera des conditions économiques « très attrayantes » pour l’investissement. « Pour nous Mozambicains, ce projet contribuera à une meilleure gestion de nos matières premières », a-t-il ajouté. « Nous devrions donc renforcer la capacité de notre main-d’œuvre locale, afin d’accompagner la compétitivité croissante de l’industrie ». Aucune des sociétés qui exploitent actuellement du charbon au Mozambique, comme les sociétés minières brésiliennes et indiennes Vale et Jindal, ont un monopole, a t-il souligné, et l’entrée de CBSteel créera une grande compétitivité dans le corridor de Nacala, ce qui sera bénéfique pour l’économie mozambicaine. Plus d’infos sur www.aim.org.mz