Le gouvernement va réviser les politiques de qualité pour le développement des PMEs

Le gouvernement du Mozambique est en train de procéder à la révision des politiques de qualité industrielle et de la stratégie pour le développement des petites et moyennes entreprises (PMEs) afin de les adapter aux besoins et aux défis du pays, et d’avoir une industrie nationale génératrice de produits de qualité pour les marchés interne et externe.
Cette révision, prévue au programme quinquennal du gouvernement 2015-2019, vise également à améliorer le système de normalisation et de certification de la qualité des produits, ainsi que de contribuer au développement et à la compétitivité de l’industrie nationale.
Selon la secrétaire permanente du ministère de l’Industrie et du Commerce, Carla Soto, la révision de ces instruments « fait partie des efforts du gouvernement pour créer des conditions propices à ce que notre pays dispose d’une infrastructure de qualité qui réponde aux exigences internationales ». Carla Soto parlait le 24 mars dernier, dans la ville de Maputo, lors d’un séminaire commémorant les 23 ans de l’Institut National des Normes et de la Qualité (INNOQ). A propos de l’INNOQ, Carla Soto a rappelé que le gouvernement est en train d’investir pour que l’entité puisse disposer d’équipement et de personnel suffisant pour lui permettre de remplir son rôle, qui est de mettre en œuvre la politique nationale de qualité grâce à la mise en œuvre d’activités de normalisation, de métrologie, certification et gestion de la qualité.
À son tour, Alfredo Sitoe, directeur général de l’INNOQ a affirmé que bien qu’elle ait connu des progrès significatifs au cours des dernières années, l’institution est toujours confrontée à « d’énormes défis ».
L’un d’entre eux relève de « la formation des employés afin qu’ils puissent répondre à la demande du marché des services d’étalonnage et de vérification des instruments de mesure, dans plusieurs domaines variés ».
Au cours du séminaire du 23ème anniversaire de l’INNOQ, le vice-président de la CTA, Agostinho Vuma, a déclaré que « l’INNOQ permet à nos produits et services d’obtenir une certification et une standardisation du point de vue métrologique, assurant ainsi une meilleure qualité et confiance des consommateurs à l’égard des biens et services vendus par les entreprises ».
L’INNOQ fournit une assistance à 97 entreprises et cinq laboratoires pour réaliser des étalonnages d’instruments de mesure; a déjà certifié 13 entreprises sur leur système de gestion et quatre produits; et possède 932 normes techniques applicables à divers domaines tels que, par exemple, les aliments, les combustibles et la gestion de la qualité, entre autres.
(Source: Fim de semana)